Les vergers d'Apremont


ATTENTION LE NUMERO DE TÉLEPHONE DE JACQUES EST MAINTENANT 09 67 42 13 42

L'exploitation de Jacques Guillonneau

Historique :

Tout en conservant son métier au sein d'un groupe d'assurances, Jacques Guillonneau reprit en 1998 l'exploitation familiale du verger lors du départ en retraite de son père, .
Le verger dans sa version première avait une surface d'un hectare, les arbres avaient été plantés en 1977.
Dès la prise en compte de cette activité Jacques ajouta une nouvelle plantation de 0,5 hectare (1000 pieds) à la Pacaudière.
Durant plusieurs années, Jacques exerça ses deux métiers en parallèle, il assurait, en plus de son travail extérieur, l’exploitation du verger, la cueillette et la vente sur 3 marchés de la région les mercredis samedis et dimanches.

Nichoir

Durant ces années il entreprit également progressivement la plantation supplémentaire d’un hectare (2000 pieds) au fief Pacaud pour atteindre la surface totale de 2,6 hectare de plantation qui lui permirent d’obtenir le statut d’exploitant agricole.
Fin 2005, Jacques arrêta son métier extérieur pour se consacrer uniquement au travail de son exploitation. Il assure dès lors par semaine 5 ventes sur les marchés et 2 demi-journées de vente à son domicile.
En 2011, Rose est arrivée à mi temps pour l’aider au travail sur l’exploitation, à la préparation des marchés et l aide à la vente.

Méthode d’exploitation

Les traitements utilisés par Jacques sont de 50% inférieur à celle des grandes unités, de plus, 75% de ses traitements sont ceux utilisés en culture biologique.

Jacques n'applique aucun traitement après la récolte et la peau des fruits peut être consommée : la pomme peut être croquée.

Pour cela Jacques favorise la lutte biologique :

  • Pose de nichoirs dans le verger pour favoriser les mésanges grands prédateurs d'insectes.
  • Pose de pièges à insectes qui lui permettent de déterminer s'il est justifié de traiter et de déterminer ainsi le moment idéal.
  • Observations quotidiennes dans le verger pour évaluer la présence de maladies, d'insectes, et de prédateurs qui lui permettent d'entériner sur les solutions d'interventions à entreprendre au vu de ses observations.
  • Conservation des fruits en froid naturel.


Photo Jacques


Jacques réserve aux particuliers une parcelle pour la cueillette.
La cueillette est un moment privilégié que petits et grands apprécient.

C'est une démarche de rencontre directe sur le lieu de production, qui favorise un moment de partage et de convivialité entre le client et le fournisseur mais aussi un lieu d'échanges d'avis, de recettes et de nouvelles de la région entre les habitués présents.

Beaucoup se connaissent mais les nouveaux arrivants sont toujours très vite intégrés aux conversations.